Scroll to top

COVID-19: De nouvelles informations ?


junior - April 18, 2020 - 0 comments

Loin de toute discrimination que fait l’Homme pour l’Homme, un virus aussi hypocrite, dangereux et surtout mortel comme le COVID-19, a touché les petits enfants comme les jeunes ou les plus âgés, les riches comme les pauvres et surtout les pays les plus puissants tout comme les plus vulnérables.

 

Chaque jour, le nombre d’individus infectés ou morts atteint un nouveau record. C’est tellement triste que nous ne pouvons pas arrêter ce virus aussi contagieux et largement répandu, alors que d’énormes efforts ont été fournis pour sauver le monde: des avancées dans le diagnostic de la maladie, des nouveaux symptômes découverts et affirmés par les médecins et les chercheurs. Mais, une lueur d’espoir apparaît lorsque le nombre de décès diminuent peu à peu dans les pays les plus touchés par cette pandémie et des nouveaux cas de guérison, qui semblaient impossibles, sont confirmés, et pourquoi pas un vaccin efficace sera disponible dans les jours qui viennent?

 

Plus mystérieux que jamais, le coronavirus nous surprend avec des symptômes atypiques.

En dépit de la perte du goût et de l’odorat, totale ou partielle , ainsi que la toux sèche, les maux de tête ou la fièvre plus ou moins forte, c’est désormais la formation de pseudo engelures aux extrémités des membres, dans certains cas, de simples rougeurs et l’urticaire.

Ce sont des symptômes que les dermatologues ont remarqués dernièrement surtout chez les jeunes et les adultes, et qui pourraient dans certains cas se traduire par des rougeurs du visage. Voilà une piste à suivre dans les jours qui viennent.. et n’oublions pas qu’il est conseillé de consulter un dermatologue au plus vite dès l’apparition de ces rougeurs pour s’assurer.

 

On parle très rarement des femmes enceintes atteintes du COVID-19, puisque il existe peu d’informations sur les répercussions du COVID-19 sur elles et sur leurs fœtus mais le peu dont nous disposons est rassurant.

En effet, une étude réalisée en Chine auprès des femmes enceintes porteuses du virus, a démontré qu’à la naissance, les bébés de celles-ci n’étaient pas atteints par la maladie. La prudence est toutefois de mise et à cet effet, la plus récente étude chinoise mentionne en conclusion qu’il est « crucial de tester toutes les femmes enceintes et d’appliquer des mesures strictes de contrôle des infections, de quarantaines des mères infectées et de surveillance rapprochée des nouveau-nés. »

D’ailleurs, un exemple récent a fait parler tous les tunisiens: l’accouchement de la femme touchée par le virus à Ben Arous mais avec son bébé sain et sauf.

Et les surprises continuent avec la guérison d’une centenaire qui avait contracté le virus au lendemain de son anniversaire. Il s’agit de la femme néerlandaise ,Cornelia Ras, 107 ans.

 

Il y a enfin les pistes vaccinales, où chaque pays fait de son mieux pour trouver la solution magique qui mettra fin à cette pandémie.

Au Japon, la société pharmaceutique Anges en partenariat avec l’Université d’Osaka a élaboré un vaccin à ADN, produit à l’aide d’un virus inactivé et rapide à mettre au point.

En France, l’équipe du laboratoire d’innovation: vaccins de l’Institut Pasteur, travaille sur l’élaboration d’un dérivé de vaccin à partir d’un virus de la même famille que le coronavirus: la rougeole.

L’Australie, quant à elle, a décidé de se pencher sur la piste du vaccin BCG, élaboré initialement contre la tuberculose.
Sans oublier la technique utilisée pour lutter contre l’Ebola: la transfusion de plasma sanguin.

Face à la flambée non anticipée de l’épidémie aux Etats-Unis, des chercheurs envisagent d’utiliser le plasma sanguin de convalescents du COVID-19 pour transfuser d’autres patients afin de leur procurer par anticipation des anticorps spécifiques au virus qui permettront une mobilisation plus rapide et plus efficace du système immunitaire en cas d’infection.

Personne n’aurait pensé que l’année 2020 commencerait par une pandémie mondiale. Une situation prise des films de science-fiction peut-être!

Une bonne démonstration du film ‘Contagion’, mais là, la menace COVID-19 est belle et bien réelle. Un virus qui a su en l’espace de trois mois mettre la planète à genou, remettant en question tous nos systèmes économiques et politiques, mais aussi nos priorités.

 

Orgueil national mis à part, chaque pays doit apprendre des stratégies des autres pays pour pouvoir sauver son peuple.

Tous doivent être solidaires face à ce virus qui menace l’Homme et qui causera une extinction de masse de son espèce. C’est l’humanité entière qui est concernée.

Aidons les plus fragiles et remettons en question toutes les activités de l’homme vis à vis de l’environnement ou de la planète. Le COVID-19 est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase démontrant à quel point, santé et environnement sont intimement liés.

 

Sources:

COVID-19 et grossesse : prudence

Une Néerlandaise devient la personne la plus âgée à guérir du coronavirus

Related posts

Post a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *